Rechercher
  • Tuka Institute

Qui détient la dette des pays Africains? ( 1 of 4)

Spotlight sur la Côte d'Ivoire et le Sénegal


Dans le cadre de notre série sur la dette en Afrique, nous avons souhaité mettre en lumière les principaux créanciers de quelques États africains et identifier certaine tendances. Nos données sont basées sur l'encours total de la dette de ces pays en 2019 et proviennent du système de déclaration des débiteurs de la Banque mondiale.


La Côte d'Ivoire et le Sénégal sont les gros emprunteurs en l'Afrique de l'Ouest francophone principalement en raison de la taille de leurs économies par rapport aux autres pays de la région. Nous avons regroupé les créanciers de ces deux pays en deux groupes, (1) les institutions créancières et (2) les pays créanciers. Les institutions créancières sont pour la plupart des institutions multilatérales telles que la Banque mondiale et le FMI. Nous avons inclus les détenteurs d'obligations (Eurobonds) dans le groupe des institutions créancières vu leur volume. Nous avons regroupé les pays qui ont des accords bilatéraux dans le deuxième groupe (pays créanciers) pour souligner leur présence sur le continent et leur intérêt particulier pour certains pays.


Ci-dessous un tableau des 3 plus grandes institutions créancières de la Côte d'Ivoire et du Sénégal:



La tendance la plus importante observée ci-dessus est la présence accrue de la Côte d'Ivoire et du Sénégal sur le marché des euro-obligations. En 2019, les euro-obligations de la Côte d'Ivoire faisaient deux fois plus que la dette du pays envers le FMI et la Banque mondiale réunis. Le Sénégal devait également plus aux détenteurs d'obligations qu'à la Banque mondiale et aux autres prêteurs multilatéraux réunis.


Les autres créanciers multilatéraux (illustrés ci-dessus) représentent les institutions multilatérales à l'exclusion de la Banque mondiale, du FMI et de la Banque africaine de développement ; les institutions régionales et la Banque islamique de développement sont des exemples d'autres créanciers multilatéraux


Ci-dessous un graphique des 5 principaux pays créanciers de la Côte d'Ivoire et du Sénégal:


Comme illustré ci-dessus, la Chine et la France sont les 2 principaux créanciers de ces deux économies. En Côte d'Ivoire, la Chine a prêté deux fois plus que les autres pays créanciers réunis.


Ce n'est plus un secret que la Chine a accru sa présence en Afrique au cours des deux dernières décennies grâce à des prêts concessionnels, des prêts à taux zéro, des crédits à l'exportation préférentiels et des prêts commerciaux. La présence de prêt de la Chine a diversifié le portefeuille de bailleurs vers lesquels les gouvernements africains se tournent et la Chine est rapidement devenue le plus grand partenaire d'infrastructure.


La Côte d'Ivoire et la Chine ont conclu 23 accords de prêt a, principalement axés sur des projets d'infrastructure. Le plus gros prêt à ce jour s'éleve à 820 millions de dollars pour une mise à niveau du réseau électrique national. Les accords de prêt entre le Sénégal et la Chine se sont également concentrés sur des projets d'infrastructure à travers 17 accords de prêt a, le plus important étant l'autoroute à péage Thiès-Touba pour un montant de 689 millions de dollars a.


Des découvertes récentes ont montré que le volume des prêts de la Chine aux États africains a diminué au cours des dernières années. Si cette tendance persiste, comment affectera-t-elle la Côte d'Ivoire et le Sénégal ?




By Levi Kedowide, President @ TUKA Institute


a - China Africa Research Initiative and Boston University Global Development Policy Center. 2021. Chinese Loans to Africa Database, Version 2.0. Retrieved from https://chinaafricaloandata.bu.edu/.


776 vues0 commentaire