Rechercher
  • Tuka Institute

Qui détient la dette Africaine (4 of 4)

Spotlight sur le Burkina Faso, le Mali et le Niger

Notre dernier coup de projecteur de notre mini-série est sur trois grands pays enclavés d'Afrique de l'Ouest ; Burkina Faso, Mali et Niger


Les trois pays partagent le même créancier principal ; la Banque mondiale. Mais contrairement aux autres pays que nous avons mis en évidence dans cette série, le Burkina Faso et le Mali comptent la Banque africaine de développement (BAD) parmi leurs 3 premières institutions créancières. Les trois pays ne sont pas entrés sur les marchés des euro-obligations en 2021 mais, comme le montrent les deux graphiques ci-dessous, se sont appuyés sur les institutions multilatérales pour alimenter leurs efforts de développement économique.

Source: World Bank debtor reporting system

Other multilaterals* - Multilateral institutions other than the World Bank, IMF and African Development Bank. In the case of Western Africa, debt from the West African development and other regional institutions make up the total debt from other multilaterals.


Source: World Bank debtor reporting system


Bien que les trois pays aient des liens avec des créanciers similaires ; à savoir la Chine, la France et l'Arabie saoudite ; leurs relations avec ces nations diffèrent souvent. Le cas unique dans le graphique ci-dessus est celui du Burkina Faso.


Le Burkina Faso a beaucoup moins emprunté par le biais de crédits bilatéraux officiels que le Niger et le Mali ; cependant, le Burkina Faso a emprunté autant à des créanciers extérieurs que le Niger au total. Selon les données de 2019 de la Banque mondiale, le Burkina Faso et le Niger ont tous deux environ 3,5 milliards de dollars de dette totale en cours et décaissés.


Le Burkina Faso a reconnu Taïwan à la place de la République populaire de Chine

Le Burkina Faso doit aussi beaucoup moins à la Chine que la plupart des pays d'Afrique de l'Ouest. Ce faible montant de la dette est principalement dû aux relations du pays avec la Chine. Jusqu'en 2018, lorsque le Burkina-Faso a repris la coopération avec la Chine, le pays a reconnu Taïwan en tant que nation ; choix qui bloque intrinsèquement les relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Il a été l'un des derniers pays du continent à reconnaître Taïwan jusqu'en 2018. La relation entre Taïwan et le Burkina Faso date de 1994, lorsque le Burkina Faso était confronté à des difficultés financières en raison de la dévaluation du franc ouest-africain et d'une crise structurelle de la dette qui a motivé son gouvernement. rechercher des partenaires non occidentaux.


Contrairement au Burkina Faso, le Mali et le Niger ont des portefeuilles de dette très similaires. Ils collaborent tous deux principalement avec la Chine, la France, l'Inde et l'Arabie saoudite. Les derniers troubles civils au Mali auront certainement un impact sur la capacité du pays à emprunter mais aussi à rembourser sa dette extérieure.


En Afrique de l'Ouest, seuls le Bénin, le Ghana et le Nigeria ne participent pas au programme d'allègement des dettes dû au COVID-19 (en juin 2021)

Burkina Faso, Mali et Niger ; avec la plupart des pays d'Afrique de l'Ouest ; tous ont demandé une aide pour la dette dans le cadre du programme DSSI. Ce programme leur permettra de suspendre le remboursement de la dette à tous les créanciers du G20 pour le second semestre 2021. En Afrique de l'Ouest, seuls le Bénin, le Ghana et le Nigeria ne participent pas à cette initiative (en juin 2021).


By Levi Kedowide, President @ TUKA Institute

861 vues0 commentaire